À propos

Le partenariat Littérature québécoise mobile (LQM) repose sur un besoin des communautés littéraires: celui de s'approprier le numérique et de s'inscrire dans un monde d'écrans et des réseaux, tout en étant attaché au livre et à sa culture. Qu'il s'agisse d'auteurs·trices, d'éditeurs·trices, de chercheurs·es, de lecteurs·trices et d'organismes dédiés à la promotion de la littérature québécoise, tous comprennent l'importance d'effectuer le virage numérique. Il convient alors d'examiner l'impact des modifications des supports de l'écrit sur les pratiques d'écriture et de lecture. Il y a là un vaste domaine de recherche qui implique à la fois poétique, sémiotique de la lecture, théorie de l'interprétation, sociocritique, théorie de l'imaginaire et histoire du livre.

Les objectifs du partenariat visent la mise en relation des divers agents du milieu littéraire en vue d'un approfondissement du savoir-faire et d'une prise en charge des outils numériques. Trois axes sont identifiés: Documenter, Soutenir et Prendre part.

L'axe Documenter repose sur la nécessité de réunir le plus d'informations possibles sur les outils numériques et de se servir de ces outils pour témoigner d'une pratique en pleine transition.

L'axe Soutenir s'impose comme élément central du projet: compte tenu de l'ampleur de la transition et de la complexité des plateformes numériques, il importe de soutenir une communauté qui a fait du livre son principe identitaire.

L'axe Prendre part découle du principe que les chercheurs universitaires et les partenaires prennent déjà une part active dans cette communauté et doivent assumer un rôle de premier plan dans l'utilisation des nouveaux outils.

Ces axes donnent lieu à 13 chantiers regroupés en trois catégories: outils de veille et de structuration; structures d’accompagnement; offres de formation.

Le partenariat Littérature québécoise mobile, unique dans le monde francophone, n'a que peu d'équivalents du côté anglophone. Il répond à l'urgence du milieu québécois de se mobiliser autour des nouvelles plateformes et d'adopter le virage numérique. LQM compte susciter une coproduction de savoirs entre universitaires et professionnels en animant des espaces de concertation et de diffusion des connaissances. Ce partenariat est aussi l’occasion d’élargir et de solidifier les communautés du milieu littéraire tout en permettant d’accroître la présence de la littérature québécoise par le biais de dispositifs numériques. Sensibilisation et approfondissement des savoir-faire sont au cœur des travaux de LQM qui, au terme de ses cinq années de financement, saura susciter une meilleure concertation entre les intervenants·es du milieu littéraire québécoise tout en s’ouvrant à des organismes de la francophonie canadienne.

Le comité de direction:

  • assure le leadership intellectuel du projet
  • agit à titre d’équipe d’évaluation et de pilotage des activités mises en place dans le cadre du partenariat
  • assure la cohésion du projet en articulant les tâches de chacun·e dans l’équipe et en se posant comme lieu d’échange et de réflexion sur les questions d’intérêt général
  • prépare les bilans d’activités annuels destinés aux subventionnaires, au comité consultatif et au comité scientifique

Le comité de direction est paritaire et il se réunit trois fois par année.

Le comité de direction est composé de:

  • Bertrand Gervais (UQAM, resp. du pôle Montréal)
  • René Audet (Université Laval, resp. du pôle Québec)
  • Nathalie Lacelle (UQAM, resp. du volet Éducation)
  • Alexandra Saemmer (Université Paris 8)
  • Simon Dumas (Productions Rhizome)
  • Laurent Dubois (UNEQ)
  • Louise Sicuro (Culture pour tous)
  • Annabelle Moreau (Lettres québécoises)

 

Le comité consultatif est constitué des membres des communautés littéraire et universitaire ne participant pas directement au projet et qui ont un regard extérieur, quoique bien informé, sur les activités du programme.

Le comité consultatif:

  • assure l’atteinte des objectifs fixés par le partenariat
  • vise une réelle mobilisation des connaissances en examinant les bilans du comité de direction ainsi que les activités offertes en lumière des axes et des chantiers structurant le partenariat
  • approuve le bilan annuel des activités scientifiques et le plan de développement
  • émet au comité scientifique des recommandations d’orientations sur les activités et les objectifs proposés

Le comité consultatif est paritaire et il se réunit une fois par année.

Le comité scientifique:

  • se rencontre au besoin, en fonction des avancées des projets qui animent le partenariat
  • prend connaissance des recommandations et des décisions des comités consultatif et de direction
  • participe aux activités du projet
  • apporte son expertise aux divers chantiers du partenariat
  • émet des recommandations
  • participe au rayonnement du partenariat

Le comité scientifique est composé de:

  • Bertrand Gervais (UQAM)
  • René Audet (Université Laval)
  • Cassie Bérard (UQAM)
  • Olivier Charbonneau (Université Concordia)
  • Véronique Cnockaert (UQAM)
  • Michael Eberle-Sinatra (Université de Montréal)
  • Anaïs Guilet (Université Savoie Mont Blanc)
  • Nathalie Lacelle (UQAM)
  • Sophie Marcotte (Université Concordia)
  • Alexandra Saemmer (Université Paris 8)
  • Marcello Vitali Rosati (Université de Montréal)